ÉMILIE BIENS - GALERIE-ATELIER ANOTHER WAY

Billets de embi

  • De nouvelles sérigraphies sont arrivées à la galerie !

    • Par embi
    • Le 01/11/2018

    43019934 2274881032541386 8908080274361810944 n

     

    Les sérigraphies des oeuvres Trio Nordique (orque, baleine à bosse et cachalot) et Le Kraken sont disponibles à la galerie !!!
    Elle sont signées, numérotées et limitées à 40 exemplaires pour le Kraken et 30 exemplaires pour le Trio Nordique.

    Envoi par correspondance possible.

  • 21 septembre 2018 : Une illustration pour l'affiche de la Journée Internationale de la Paix

    • Par embi
    • Le 01/11/2018

    Affiche jip copie

     

    À l'approche du 21 septembre, voici l'affiche réalisée pour la Journée Internationale de la Paix. Chaque année Le Mouvement de la Paix choisit un artiste pour illustrer l'affiche de l'événement. J'ai ainsi eu le plaisir de succéder à l'illustratrice Coco de Charlie Hebdo, pour faire passer mon propre message.

    Quelques explications:
    Ayant le sentiment qu’il apparaît de plus en plus de fractures, d’intolérance et de violence dans la société j'ai voulu faire passer le message qu'il est nécessaire de se retrouver ensemble, de s’unir, pour construire une société apaisée. C’est le sens de la formule « Unis pour la Paix » que j’ai tenu à associer à l'illustration. En participant à la réalisation de cette affiche je tenais à la fois à apporter un message d’espoir et à montrer que la direction que nous prenons actuellement n’est pas la bonne.

    J’ai choisi de représenter deux colombes qui portent ensemble un rameau d’olivier. La colombe blanche est bien entendu associée à la Paix. Elle protège la seconde colombe grise avec bienveillance. La colombe grise symbolise toutes les différences qui existent dans notre société et qui en font sa richesse, aussi bien les différences de cultures, d’origines, de religions, de sexes ou de sexualités, … Les feuilles du rameau d’olivier, porté par les colombes, sont également de teintes différentes pour symboliser ces différences et cette diversité.

    Vous pourrez retrouver l'interview de Planète Paix dans la rubrique "Médias et Presse" du site internet : http://www.emilie-biens.com/pages/medias-et-presse.html
    Ou sur le site du Mouvement de la Paix.

     

  • Dimanche 27 mai 2018 : La Fête de la Nature au Muséum national d'Histoire naturelle.

    • Par embi
    • Le 25/05/2018

    Comme chaque année venez me retrouver dimanche auMuséum national d'histoire naturelle (Jardin des Plantes) pour découvrir le métier d'illustratrice scientifique !
    Ceci à travers des séances de dessin en direct et des ateliers pour les enfants organisés tout au long de la journée

    sur le stand 19 de l'INPN - Inventaire National du patrimoine Naturel "À la découverte de la biodiversité française".
    Je serai en compagnie de Françoise Serre-Collet, spécialiste des reptiles et des amphibiens,

    et d'autres animateurs qui organiseront plusieurs ateliers, notamment sur les frelons asiatiques et le jeu sur les espèces...

    Fete de la nature 2018 75619 600 600 f

  • DU 25 mai au 3 juin : 5ème biennale du noir & blanc des Peintres & Sculpteurs dieppois

    • Par embi
    • Le 25/05/2018
    Du 25 mai au 3 juin la toile L'empereur et ses cochers (100x100 cm - Acrylique)
    sera exposée à la 5ème biennale du noir & blanc des Peintres & Sculpteurs Dieppois,
    sous la présidence de Monsieur Bruno Moinard.
    L'exposition a lieu à l'office de tourisme de Dieppe.
    Je serai présente au vernissage le samedi 26 mai à partir de 18h30.
     
    L empereur et ses cochers emilie biens

  • NOUVEAU | Ateliers : À la découverte des animaux parisiens !

    • Par embi
    • Le 22/04/2018

    Ateliers ponctuels les samedis : À la découverte des animaux parisiens !

    22490216 10214200460746975 4202992591697031646 n

    Mante religieuse observée aux environs de la station Pigalle.

     

    Bien que dans l’imaginaire collectif la ville de Paris ne soit pas connue pour présenter un milieu naturel riche, elle regroupe en réalité une faune variée ! Saviez-vous qu’il était possible d’observer dans la capitale des renards, des hérissons, des hérons cendrés, des mantes religieuses ou encore des faucons ?

    En tant qu'illustratrice scientifique et naturaliste je propose aux enfants de 6 à 12 ans de découvrir la faune parisienne à travers différentes activités. Les enfants évoqueront tout d’abord leurs propres observations qui seront complétées par l’étude de photographies des animaux et des traces de leur passage, de chants d’oiseaux, ainsi que par la découverte de leur milieu de vie et de leur alimentation.

    Chaque enfant choisira ensuite l’animal de son choix et remplira avec l’aide de l’animatrice une fiche d’identification comportant différentes informations : nom commun et scientifique, habitat, position géographique, alimentation, dessin de l’animal et de ses traces, statut de conservation (vulnérable, en danger,…).

    Informations pratiques et dates des prochains ateliers dans la rubrique "Cours de dessin et ateliers".

  • Du 3 au 8 avril 2018 Sophie Sirot présente ses gravures à la galerie.

    • Par embi
    • Le 30/03/2018

    Du 3 au 8 avril 2018

    venez découvrir les magnifiques gravures de Sophie SIROT

    à la Galerie Atelier Another Way !

     

    Affiche sophie sirot

    Présentation de l'artiste et de ses oeuvres | Texte de Gérard Robin :

    Sophie Sirot a, depuis son enfance, été attirée par le dessin et la peinture. C’est le voyage et le cadre de vie de plusieurs étapes qui firent partie de l’apprentissage. Celui de la couleur, qu’elle trouva lors d’un séjour de près de quatre années en Afrique de l’Ouest. Celui de la lumière, à son retour à Belle-Île-en-Mer, lieu d’enfance où elle s’installe durant trois années. Lorsqu’elle revint ensuite à Paris, son lieu de naissance, elle se mit à coucher sur toile ses visions, revenant bien sûr régulièrement se replonger dans l’ambiance îlienne et alimenter son imaginaire.

    Dans ses cheminements, Sophie fit un jour la découverte au musée Daubigny d’Auvers-sur-Oise, au printemps 1999, d’œuvres d’un grand artiste de la gravure, Philippe Mohlitz. Ce fut une révélation, l’envie forte de découvrir l’univers de l’estampe, et sans doute que l’idée se fit déjà en elle d’une transmutation possible de ses peintures en estampes, pour diffuser plus largement ses émotions picturales avec le public. […] À l’automne de cette même année, elle se retrouvait ainsi dans l’atelier de l’Estampe de Chaville, où les professeurs André Bongibault et Christos Santamouris lui firent découvrir l’estampe dans ses techniques diverses. Parmi les "manières" classiques, c’est l’eau-forte et l’aquatinte qui l’interpellèrent, appropriées pour exprimer le trait et les demi-teintes de ses compositions.Une véritable passion naissait et, dix ans après, paraissait son premier recueil de gravures.

    Fait paradoxal, pour Sophie qui adore les couleurs, ses épreuves gravées sont monochromes. C’est un choix qui est aussi d’exigence, dont il faut maîtriser les valeurs de teinte, au travers de l’alchimie sur métal de l’"aqua fortis" et de la colophane. Il est vrai que l’encre noire, après le transfert de la planche au papier, a naturellement un attrait expressionniste fort… Monochromes ? Enfin presque, car elle y ajoute localement une touche originale, celle à la main d’un rehaut d’encre rouge. Une couleur qui a intellectuellement ses ambiguïtés, mais qui est plus considérée comme celle de la passion, de la sensualité et de l’amour. Elle fut l’une des premières couleurs que l’homme des premiers temps utilisa dans ses représentations rupestres. Cette communion du rouge et du noir captive le regard et magnifie la perception globale de la gravure. […]

    Ses images sont emplies de vie, de gens qui passent, regardent ou se joignent. Le souffle de son inspiration, elle le prend dans la présence d’un vent complice, invisible, qui traverse invariablement ses estampes, animant les divers éléments du paysage, mais aussi suggérée par le mouvement révélateur des vêtements des personnages, très fluides pour les femmes, volontairement de style "rétro" pour mieux l’exprimer, tout en laissant poindre une impression intemporelle. À chacun de pouvoir s’identifier à l’un d’eux, car, lorsqu’ils sont visibles, les visages, à moins d’être dessinés d’une manière simple, sont dissimulés ; quant aux corps, ils ne sont généralement présentés que de dos, avec le regard qui se porte devant. Il y a là une invitation pour le spectateur à entrer à leur suite dans l’image. Une invitation au partage et au voyage, au pays qui ressemble à Sophie Sirot. […]

  • Du 18 mars au 1er avril 2018 : Le photographe Pascal Biomez expose à la galerie !

    • Par embi
    • Le 01/03/2018

    Du 18 mars au 1er avril 2018 venez découvrir le très beau travail photographique de Pascal Biomez.

    Vernissage en présence de l'artiste le vendredi 23 mars de 19h30 à 21h30.

    Affiche biomez

     

    Quelques mots de l'artiste :

    "Comme beaucoup, j'ai commencé à saisir quelques instants familiaux avec un smartphone, il y a quelques années. J'ai franchis le pas du reflex, que je considérais comme étant insurmontable à l'utilisation, à tort.

    Et ensuite venu le moment de se dévoiler, et là, c'est le grand saut. Exposer ses images, c'est un peu se dévêtir, se mettre à nu et se confronter au regard des autres. C'est une belle leçon, on range son égo, on revient sur terre, on observe, on "s'étalonne", on se juge et surtout, on se remet en question... Le Salon des Beaux-arts, entre autres, m’a beaucoup apporté sur ce point.

    A cet instant, beaucoup de choses ont changé. L'œil a commencé à s'affuter, la composition à se modifier, un style est apparu, doucement. Les séries photographiques que je vous présente, résument parfaitement cette évolution, ce changement de cap.

    La série U-mains en est un peu le symbole, faire parler ses mains, les mettre en valeur. Elles nous servent tous les jours, on les oublierait presque, mais sans elles que serions-nous?

    Le barbier, est l'exemple même du partage. Passer une journée en famille, entres amis, sur une plage avec le projet un peu fou de coiffer les pieds dans l'eau, que demander de mieux? Ces instants de vie, ces moments passés ensemble que l'on immortalise, c'est aussi ça la vie.

    Voici donc mon  travail, qui est avant tout une passion. C’est avec grand plaisir que je me dévoile une nouvelle fois avec ces 3 séries, car La Photographie se partage, sinon, elle n'est rien."

    Site internet de l'artiste : https://pascalbiomez-photographies.com/

  • De la porcelaine de Limoges à la galerie !

    • Par embi
    • Le 23/12/2017

    CRÉATION | Encore une nouveauté à la Galerie-Atelier Another Way !
    "Le poulpe", vedette de la galerie, à pris place sur une authentique porcelaine de Limoges ! En plat de présentation, ou en assiettes, c'est l'occasion d'avoir un service unique, en édition limitée, composé de véritables pièces de collection !
    Format 30x22 cm
    L'illustration est fixée dans l'émail par une cuisson au four, entre 780 et 900 degrés.

    25445984 1445873475522047 3410461272051569492 n